La cerisaie – Anton Pavlovitch Tchekhov – (2022)

A son retour de Paris, Lioubov Andreevna doit se rendre à l’évidence et, “ne
serait-ce qu’une fois dans sa vie, regarder la vérité en face”. Il lui faut vendre
son domaine et, avec lui, la cerisaie qui en fait le raffinement et la beauté.

«La Cerisaie» offre un tableau de l’aristocratie russe de la fin du XIXe siècle,
vieillissante et inadaptée au monde moderne des marchands. Avec son écriture
légère, son style enlevé — dont la nouvelle traduction d’André Markowicz et
Françoise Morvan rend toute la saveur et le naturel —, c’est à la fois une
partition théâtrale et une petite musique bouffonne, tragique, qu’a composées
Tchekhov. Par cette oeuvre incisive, Lopakhine le parvenu, Trofimov l’éternel
étudiant sont devenus de véritables types de la littérature russe et du
théâtre européen.

ADVERTISEMENT

La cerisaie – Anton Pavlovitch Tchekhov – (2022)

Livres |

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>