Cet au-delà qui nous fait signe – Lytta Basset (2022)

Dans “Ce lien qui ne meurt jamais”, Lytta Basset racontait comment elle avait fait l’expérience de contacts avec son fils aîné mort par suicide à l’âge de vingt-quatre ans. Mais la théologienne protestante, à la fois par discrétion et parce que sa formation ne l’avait pas préparée à de tels aveux, n’avait alors pas tout dit des circonstances qui l’avaient amenée à témoigner.

Quinze ans plus tard, elle ose révéler ce qu’elle appelle « l’Evénement improbable » qui l’a « remise dans le courant de la vie ». Loin de toute motivation sensationnaliste, si elle s’est décidée à prendre la parole, c’est pour aider ceux qui traversent le deuil d’un enfant à ne plus se dire qu’on « ne s’en remet jamais ». Validant l’existence des VSCD – « vécus subjectifs de contact avec un défunt » – elle relit la littérature sur ces questions délicates, en faisant toujours le lien avec les différents récits évangéliques autour de la Résurrection.

Un témoignage proprement extra-ordinaire et un essai courageux.

Lytta Basset a publié de nombreux ouvrages, principalement chez Albin Michel, dont Oser la bienveillance (2014), La Source que je cherche (2017) et Faire face à la perversion (2019). Ce lien qui ne meurt jamais (2007) est aujourd’hui disponible au Livre de Poche.

Cet au-delà qui nous fait signe – Lytta Basset (2022)

Livres |

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>