L’assaut de Crève-Coeur par le Lt Colonel O.Le Mire (Corée), 1956

La guerre de Corée est un des premiers conflits importants de la guerre froide. Elle commence le 25 juin 1950 quand les troupes de la Corée du nord, largement équipée de matériels russes, envahissent la Corée du sud. S’en suivent tout au long du conflit, offensives et contre-offensives qui amène tour à tour la ligne de front de part et d’autre du 38e parallèle (Séoul est prise et reprise 4 fois lors de ce conflit). Rapidement, après le déclenchement des hostilités, une résolution de l’ONU autorise une intervention militaire en Corée (c’est la première intervention de l’ONU). L’intervention immédiate est majoritairement américaine, essentiellement du à la proximité des forces US au Japon.
Cette intervention initiale permet d’arrêter la première offensive, mais les 3/4 du pays sont sous contrôle nord coréen. En septembre, après l’arrivée de renfort lors d’un débarquement à Inchon (300 km au nord de Pusan) les forces de l’ONU repoussent les troupes du nord jusqu’au 38e parallèle.
Le 9 octobre, l’ONU donne “tacitement” son accord pour une mission vers le nord. Cette offensive monte très au nord et, la nuit du 24 au 25 octobre la chine contre attaque violemment avec plus d’un 1/2 million de combattants, repoussant les troupes onusiennes vers le sud, Séoul est reprise.
C’est dans ce contexte, qu’à la fin aout 1950, le gouvernement français décide de prendre part à la résolution et comme dit à l’époque, je cite : “défendre par les armes la liberté d’un peuple”.
Un bataillon est constitué au camp d’Auvours près du Mans, faisant appel à des volontaires de toutes origines de l’empire colonial français., il embarque avec ses plus de 1000 volontaires et quitte Marseille au petit jour du 25 octobre 1950. Le bataillon arrive le 29 novembre au port de Fusan en Corée. Il est intégré au 23e infantry regiment US le 15 décembre. Dès le 25, le bataillon est engagé dans des combats très violents et ininterrompus durant 5 jours, allant jusqu’au corps à corps les armes étant souvent gelée.
Le reste de l’histoire de ce bataillon est écrite dans cet ouvrage. Sur un effectif théorique de 1050 hommes, et, avec les renforts reçus, près de 1700 hommes sont allés se battre pour la Corée du sud dans ce bataillon, au total environ 5000 français ont combattus en Corée.
Y est cité aussi en fin de livre, le bataillon Belge qui, je cite encore “apporta un aide précieuse à la cause que nous défendions”.
L’ouvrage fini avec la liste des morts au champs d’honneur et disparus du bataillon.
Bonne lecture.

L’assaut de Crève-Coeur par le Lt Colonel O.Le Mire (Corée), 1956

Livres |

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>